Santini Jean-Pierre

Couv natalucciu 1 web

CI N'ERA UNU IN IMIZA CHI SI TINIA SEMPRE IN MARGINE.

L'altri dicianu ch’ellu era frollu di mente.

Paria ch’ella sia a confusione indi u cerbellu di Francescu Maria Carlotti, dettu "Natalucciu".

Quantunque, nimu un sapia cume ellu a memoria di u paese è di a ghjente

Anzianu cantuneru, cunniscia u paese cume e so stacche ch'avia lasciatu dapertuttu e tracce di u so travagliu.

S'ellu un sapia micca leghje ne scrive, ricupiava qualchi volta nant’à picculi libretti, parulle ch'ellu ùn cuncipia micca.

Invece, lasciava e parulle andassine da a so bocca è cusì pupulava solu,  indi i ghjorni senza fine, u silen-ziu allughjatu in core di i paisoli.

Ghje ellu, à a so manera, chì cummintò l'intrunizazione di u merre novu davanti à un rochju di testimoni scurdarini.

Basta à porghje l’arechja, d'esse attentu à u ruminicciu di e petre nant'a e viottule, à l'aggrunchjulì di l'erba indi i fussetti, à i ventulelli crescendu da u mare è chì parlanu in sicretu indi i frundami  scum-buglosi,  per sente, oghje dinò, à mezu à e ruvine d'Imiza, a voce di Natalucciu mischjata à mezu à u cantu spussatu di quelli lochi sbandunati di razi è di scarsa.

 

Un petit commerce de nuit - 160 p. 15€ (2015)

Couv un petit commerce de nuit pdf modifie 1

UN PETIT COMMERCE DE NUIT

Extraits

J'ai frôlé un monde où l'on parle avec les morts. C'est pour ça que le soleil me parait plus chaud aujourd'hui et Lise plus belle tandis qu'on descend à la fosse les restes de Rose. Les restes seulement parce qu'elle s'est mise à chuchoter un peu dans ma tête. Elle me parle du soleil qu'elle ne sent plus et de la beauté de Lise qu'elle ne voit plus.

----------------

Après la Tunisie, l'Indochine et l'Algérie, Pierre-Paul était parti pour toujours. C'était en hiver. Personne ne s'y attendait. Lui non plus d'ailleurs. L'armée l'avait endurci. Il ne se plaignait jamais. C'était une marque de courage et peut-être une façon de se préparer puisqu'un jour les mots s'évadent, sauf pour ceux qui restent et qui s'imaginent que ça peut durer longtemps. Au fond, la mort n'arrive jamais pour soi. 

________

L'inconnue s'approche jusqu'au contact d'une parcelle infime de sa peau comme une clé sensitive pour accorder l'obscure musicalité les corps. Une main de femme aux ongles aigus passe dans mes cheveux, puis glisse sur ma nuque, m'attire avec la douceur d'une mère pour l'enfant inconsolé. Je suis dans l'absolue dépendance, mon corps fœtal logé dans son corps océanique, mais c'est elle qui prend ses distances et fissure l'instant. Moi, j'en serais bien resté là, fluctuant à jamais dans une éternité aqueuse. 

 

U Fronte turchinu -116 p. 12€ (2015)

Couv u fronte turchinu pd

 

U FRONTE TURCHINU

EXTRAIT

On ne parle que d'eux, on ne voit qu'eux et les charlistes de tous bords passent leur temps à prendre leur défense sans se rendre compte qu'ils réchauffent un serpent dans leur sein et qu'un jour ils le paieront peut-être de leur vie. Parce que c'est ça le problème politique vital pour nous aujourd'hui, la présence des Arabes et des musulmans toujours plus nombreux sur notre sol. 
J'ai demandé s'il parlait de la France ou de nous en Corse. Il a répondu que c'était la même chose, mais que nous ici, on se laisserait pas faire. 
– D'ailleurs vous avez vu, ça n'a pas tardé. S'il y a encore quelques couillons qui sont allés défiler à Bastia ou Aiacciu avec la Ligue des Droits de l'Homme Française qui les manipule, d'autres ont fait des actions. À Corti, on a même accroché la tête d'un sanglier sur la porte de leur mosquée avec l'inscription « Arabi Fora ». Ça au moins c'est clair. Nous, on est Corses, on est chrétiens et on en a rien à faire de la racaille !

Le racisme anti-corse - 50p. 7€ (2015)

Couv racisme anti corse pdf

 

LE RACISME ANTI-CORSE

« Le remède le plus efficace, à mon avis, pour détruire l’esprit de clan ( en Corse…) c’est l’immigration de continentaux. » 

La réflexion d'un médecin français extraite de ce recueil était prémonitoire. 
Aujourd'hui, la colonisation de peuplement  bat son plein. 
Le peuple corse est devenu minoritaire sur son propre sol. 
Face à ce lent génocide, la réponse des partis nationalistes a consisté à liquider toute forme de résistance pour les chimères d'un pouvoir d'opérette au sein des institutions françaises. 
On peut seulement espérer qu'il se trouvera encore,  comme le 5 mai 1976,  suffisamment de patriotes déterminés pour assurer « l'unio-ne e a salvezza di a nazione ».  
 

INDIPENDENZA, Essai politique, (2014) 212 pages - 13 €

Couv indipendenza web

INDIPENDENZA, Jean-Pierre Santini, essai politique,  212 pages, 13 € - ISBN  978-2-9544784-4-9
En politique, les mots sont des actes.
Les textes présentés dans ce recueil ont été diffusés auprès d'un cercle restreint.  Ils témoignent de la lutte idéologique souterraine, intense et permanente qui dévoile, sous le masque des mots, la réalité des intentions. 
Plusieurs leaders nationalistes sont passés maîtres dans l'art du double discours. 
Approximations, confusions, ambiguïtés, contre-vérités, toute la panoplie du mensonge politicien se déploie au fil de leurs discours.
Cette duplicité mérite la critique qui dénonce, qui révèle, qui clarifie et qui aide à construire.
Au terme de plusieurs décennies d'erreurs et d'errements parfois tragiques, c'est en partie grâce aux « actes critiques » rassemblés dans cette brochure qu'a pu s'imposer l'idée de la Cunsulta Naziunale, seule démarche stratégique susceptible de permettre un jour la restauration de la nation corse dans tous ses droits. Malheureusement, les dérives électoralistes de tous les partis nationalistes ont suspendu le processus de création d'une institution parallèle issue du peuple corse. 
Il appartient aujourd'hui aux patriotes de reprendre le flambeau de l'indépendance et de créer un mouvement qui porte cette aspiration sans se compromettre dans les institutions françaises avec les élus collaborateurs. 

 

LA MISE AMOUR et la mise à mort - Aphorisme (2014) -66 pages -7 €

Couv la mise amour web

LA MISE AMOUR ET LA MISE A MORT, Jean-Pierre Santini, Aphorismes, 66 pages, 7 € -   ISBN : 978-2-9544784-7-0

De l'amour à la mort, d'un néant l'autre, celui dont on revient et celui dont on ne revient pas.  

BIBLIOS, Roman ( 2014) 168 pages - 13 €

Couv biblios

BIBLIOS , Jean-Pierre Santini, roman, 168 pages, 13 €  - ISBN : 978-2-9544784-5-6
 Avant qu'Andria Costa ne s'avise de venir vivre à Imiza, Samuel Romani avait vu disparaitre tous les habitants. Moins il y avait de monde, plus il noircissait les pages. Après longtemps d'une écriture d'outre-tombe, il voulut raconter l'histoire d'une jeune femme égarée dans la montagne.
Si la vie n'était qu'un roman peuplé d'êtres fictifs, un songe dont on s'éveille à l'instant de la mort, alors, tout ne serait que littérature. 

 

CRONICA DI A CUNSULTA NAZIUNALE ,Essai politque (2014) - 40 pages - 5€

Couv cronica cunsulta web

CRONICA DI A CUNSULTA NAZIUNALE, Jean-Pierre Santini, essai politique, 40 pages, 5€ - ISBN : 978-2-9544784-8-7
Du 5 mai 1976, date de création du Front de Libération Nationale de la Corse, à octobre 2011, des patriotes indépendantistes ont œuvré inlassablement pour promouvoir la seule stratégie qui permettrait l'accession du peuple corse à souveraineté nationale.  Les dérives électoralistes du mouvement national dans le cadre des institutions françaises ont été et continuent d'être un obstacle au projet de l'assemblée nationale provisoire (Cunsulta naziunale). Ce recueil en témoigne. Mais il est aussi un appel au sursaut national à l'heure où notre peuple subit une colonisation de peuplement qui le rend minoritaire sur son propre sol.

PER L'INDIPENDENZA, Essai politique ( 2014 ) - 40 pages - 5 €

Couv 1eere per l indipenden

  PER  L'INDIPENDENZA, Jean-Pierre Santini, essai politique, 40 pages, 5 €

Analyse et développement des 5 points du programme du FLNC du 5 mai 1976.
1. Reconnaissance des droit nationaux du peuple corse
2. Destruction de tous les instruments du colonialisme français (armée, administration colons)
3. Instauration d'un pouvoir populaire démocratique, expression de tous les patriotes corses
4. Réalisation de la réforme agraire pour assurer les aspirations des paysans, ouvriers, intellectuels et débarrasser le pays de toutes les formes d'exploitation
5. Droit à l'autodétermination après une période transitoire de trois ans durant laquelle l'administration se fera à égalité entre force nationaliste et force d’occupation. Cette période de désaliénation permettra à notre peuple de choisir démocratiquement son destin avec ou sans la France

 

Commando FLNC - 128 p. 12€ (2013)

Couverture premi

COMMANDO FLNC

Trois membres d'un commando FLNC traversent l'histoire contemporaine du mouvement national qui fut porté à l'origine par l'idéal patriotique avant de naufrager dans les dérives affairistes et mafieuses.  

Paul Monti en savait assez.
L'avenir devenait prévisible. Il pensa que c'en était fini du peuple corse même si personne n'entendait sonner le glas et que les artistes prospéraient sur cette fin de monde. 
On mourait en beauté. Et c'était déjà ça. 

L'Ultimu - 386 p. 20€ (2012)

couv-ultimu-pub-modifie.jpg

L'ULTIMU

Extrait


Après que le premier verbe, origine des origines, eut résonné, les mots se répandirent dans le vide de l’univers.  Ils formaient une langue, une seule, qui qualifiait toute chose et, ce faisant, la créait.  L’homme pareillement fut nommé. C’est ainsi qu’il vint au monde. Les mots lui sont antérieurs et durent éternellement quand il n’est plus que poussière et source de poussière.  Entre le mutisme de la mort et celui de la naissance, la sonorité des paroles occupe l’espace intime ou public. Elle forme un cortège musical qui distrait du passage du temps. 
Les mots sont au commencement des étoiles qui se multiplient  dans le ciel. Ils sont aussi au commencement de l’azur qui embrasse les horizons et au commencement même de l’infini. 
En s’emparant des mots, les hommes ont voulu remonter aux origines plutôt que de goûter le cours du temps dont ils ne savaient pas qu’une fraction seulement leur était impartie. Or, ignorant la source, car les mots sont leur propre source, ils voulurent lui donner un nom. Cette quête absurde les conduisit à un substantif artificiel de quatre consonnes yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו) hē (ה). Dans l’impossibilité de le vocaliser car seuls les mots traduisant le réel peuvent l’être, ils édictèrent le commandement selon lequel on ne doit pas prononcer le nom de  YHWH. Les religieux chargés d’entretenir la croyance  le traduisent par «le Nom». 

 « Le Nom » est à l’origine de toute chose,
   Or toute chose est nommée, 
   Donc le Nom est à l’origine de tous les noms.
»
 
L’habile syllogisme des fabriques de littérature sacrée prend des chemins de traverse pour reconnaître que le verbe est au commencement du monde sans que nul ne l’ait prononcé. Si «Le Nom» est innommable c’est parce qu’il est la somme de tous les mots possibles dans toutes langues mortes ou vivantes et qu’une telle accumulation n’est donnée à personne. Chacun dispose d’un fragment de ciel et cette trouée d’azur suffit à l’espérance.  
Les mots, pierres vives assemblées par des plumes laborieuses, forment des édifices aléatoires. De l’architecture romanesque à la texture poétique, ils se posent sur le papier ou les écrans comme une nuée de migrateurs aussitôt prêts à reprendre l’envol pour habiter d’autres imaginaires. 
Les mots ne sont fidèles qu’à eux-mêmes. Le destin qu’ils déroulent par la médiation aventureuse des utilisateurs illustres ou anonymes, est toujours le leur. Les mots ne parlent qu’aux mots. Ils grouillent comme autant de bactéries lumineuses sur l’épiderme du réel. C’est ainsi que les histoires prennent sens. Et celle-ci, comme tant d’autres, ne tient que par eux qui font ce que nous sommes, personnes ou personnages, dans les Haut-lieux ou le Bas-monde.  
Ce rapport est le dernier que nous remettons. Nous avons observé les verbes, nous avons observé les actes. Tout nous paraît dans l’ordre. C’était écrit. 
 

Dialogue UNIONE NAZIUNALE - 110 p. 10€ (2005)

Couv unione naziunale


POUR COMPRENDRE COMMENT LA LUTTE DE LIBERATION NATIONALE A ETE LIQUIDEE AU PROFIT DE LA REVENDICATION AUTONOMISTE. 


C’est à l’initiative de A Chjama Naziunale, un rassemblement de nationalistes inorganisés autour d’Edmond Simeoni, que devait débuter, en juillet 2003, un processus visant à rechercher l’union de toutes les composantes du mouvement national corse...

Un dialogue édifiant qui révèle une stratégie visant à remettre en selle le mouvement autonomiste ( aucun représentant à l'assemblée territoriale avant les élections de 2004) et à préparer la liquidation de la lutte de libération nationale et de l'organisation qui en était la garantie, le FLNC. 
 

Anamorphose - 74 p. 10€ (2012)

Couv

Sur la page est reproduit le portrait des époux Arnolfini. Jan Van Eyck le peignit en 1434. La légende indique que l’original est conservé à la National Gallery de Londres. Le cadre du miroir dans le berceau que forment les bras joints du couple est un astrolabe aux rayons écourtés. Sur le verre étamé, l’image est floue. Lothaire incline son livre en tous sens. Il cherche le point de vue exact qui rende intelligible l’anamorphose. En vain. Son regard est limpide, mais des clartés lui manquent. Alors, il se lève, court à la fenêtre et d’un geste vif fait claquer les persien-nes au mur. Dehors, le jour flamboie. La mer, par-dessus les collines adoucies, brasille au soleil levant. Lothaire reprend son livre et, dans la lumière éblouie, scrute à nouveau le fond du miroir où flottent d’étranges albugos. Sa vision n’est pas nette. Il tente de l’ajuster, s’éloigne, se rapproche, s’éloigne encore et re-commence inutilement. La miniature de Jan est un miroir ardent où tout reflet se consume. Alors, d'instinct, Lothaire colle son œil à même la page, dans l’axe focal du miroir et découvre soudain, fasciné, l’œil du maitre qui perçoit au loin, très loin devant les ridicules époux, les formes à venir.
Jan et Lothaire se confondent. Ils ont passé les siècles pour dire que la réalité du monde est tout entière dans le regard des hommes.

Comme une aube à jamais - 54 p. 8€ (2006)

Couv. Comme une aube à jamais.jpg

Trouver un mot
Un mot encore
Un mot à lui dire
Avant qu’il ne soit trop tard
Un mot, un seul
À nul autre pareil
Mais qui dirait
Tous les autres à la fois
Un mot inouï, inaudible
Comme un silence parlant
Comme un regard au miroir
D’un autre regard
Comme un geste ébauché
Aux clartés de son corps
Comme une image à l’arrêt
Sur un vaste écran vide
Comme la mort incisée
Au vif de ma passion.
Trouver un mot
Un mot encore !
 

A L'orée du bois de la mort - Aphorismes - 48 p. 5€ (2007)

Couv. A l'orée du bois de la mort.jpg

Le jour venu,
À l’heure, à l’instant,
Je me retirerai de tout
Y compris de moi-même
Pour n’être plus
Ni moi, ni même
Évidemment.
_______________

Ayant parcouru la plaine du temps
Un jeune loup trop pressé
Est à l’orée du bois de la mort.

Il se retourne un instant encore
Pour contempler ce temps géographique
Que le torrent de sa vie a traversé
Sans laisser de trace.

De guerre lasse, il fait un pas,
Le dernier peut-être,
Et découvre,
Sans trop y croire,
Que l’on peut marcher,
Longtemps encore,
À pas de loup,
Dans le bois de la mort.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (12)

1. Charlestig (site web) 17/09/2017

buy colchicine indocin 50 mg

2. BrettBug (site web) 18/09/2017

tetracycline

4. Charlestig (site web) 19/09/2017

Cipro Online cialis pills

5. MichaelNaphy (site web) 19/09/2017

here

7. Stewartwhees (site web) 22/09/2017

lisinopril order fluoxetine

8. Billybig (site web) 22/09/2017

fluoxetine capsule

9. AlfredEdgef (site web) 22/09/2017

buy cialis buy doxycycline

11. Charlestig (site web) 23/09/2017

Medrol

12. Charlestig (site web) 23/09/2017

trazodone mail order

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/04/2016