Tijeras Marcel

Marcel Tijeras

Inassouv'île

 

A regarder, écouter, de longtemps, entre l’île et moi enfin la rencontre ! Des voix, des silences, m’ont appris ce qui courait de pierre en pierre, depuis le secret d’une source jusqu’aux dangers des rivages et leurs appels, une lourde mémoire faite de clameurs, de rumeurs d’hommes façonnés par les monts, façonnant leur regards aux foudres du destin ! Il m’en aura fallu des coups de cœur et de colère pour y être et peut-être… en être ! 

Voilà ce que ces textes voudraient déposer….à fleur d’île !

Marcel TIJERAS

Né le 28 octobre 1941  à Remchi  (ALGERIE) d’une famille andalouse.Arrivé en France en juin 1962. Etudes en Droit et Lettres Modernes à Nice. Professeur Spécialisé en collège, de 1969 à juin 2003.Sa femme lui fit découvrir, en 1971, son île natale, la Corse.A publié :Un recueil  de poèmes : « Dits des grenades » aux éditions ARCAM, en 1990Des textes dans différentes revues (Phréatique, Les Cahiers Froissart, Poésie 93, Vagabondage, Poésie un, Prométhée, etc.) À paraître :Un recueil de poèmes ; « Incertaine latitude » Un ouvrage : « L’Aljamía » (écrit autobiographique portant sur les liens entre la langue, l’écriture, les terres d’origine, la mémoire et les identités).

Dits des grenades

 

Comme la grenade, fruit polysémique s’il en est, ce recueil est fait d’éclats bruissants d’amour, de questions, de nostalgies et d’espérances.

Il s’est écrit parfois sous les coups de grain de la vie, mais aussi de grains de soie et de soif, de soi et des autres…bref, c’est un recueil de pulsations au rythme des jours… pulsations confiées aux mots selon des rythmes et des métriques que l’émotion seule a commandés…

 

 

 

 

 

 

 

Incertaines latitudes

Si la poésie pouvait s'approcher de ça...L'orthocentre de cette étendue entre deux infinis...alors, elle justifierait tous nos efforts, nos espoirs, nos rencontres...!

 

4 votes. Moyenne 2.25 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/12/2015