A Bella e a Bestia

A Bella e a Bestia (56 pages, 6 €)

Couv 1ere la belle et la bete

C’era una volta, un mercante riccu mensu. Avia sei zitelli, trè masci è trè femine. Era un omu arbitriosu, sopratuttu pè l’educazione di i zitelli.E so femine eranu assai belle ; a minò si facia ammirà è quand’ella era chjuca a chjamavanu  « Bella Zitelletta », ciò chì facia a ghjelusia di e so surelle.

Il était une fois un marchand qui était extrêmement riche. Il avait six enfants, trois garçons et trois filles et, comme ce marchand était un homme d’esprit, il n’épargna rien pour l’éducation de ses enfants, et leur donna toutes sortes de maîtres. Ses filles étaient très belles, mais la cadette, se faisait admirer, et on ne l’appelait, quand elle était petite, que « La belle enfant » ; en sorte que le nom lui en resta ; ce qui donna beaucoup de jalousie à ses sœurs

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire