Ma béance ta demeure

Ma béance, ta demeure

Couv 1ere ma beance

« U sfiurà hà da essa u me cuntentu 

A me spaccatura a to dimora… »

« L’effleurement sera ma joie

Ma béance ta demeure… »

48 poèmes subtilement traduits en corse qui évoquent les différentes phases de la passion amoureuse, le sentiment de présence au monde et les absences d’être, les chutes hors de soi et du langage. Par le souffle du désir, chaque poème se creuse pour accueillir, devenir main ouverte, caresser, recevoir, déborder, chaque mot veut tresser le tout et le rien, faire lien avec la chair dans la béance secrète des cœurs pour demeurer vivant.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau